DG

Deborah Goffner

De la biologie moléculaire végétale aux collaborations inter- et transdisciplinaires

Deborah Goffner est née et a grandi aux États-Unis, où elle s’est formée à la biologie moléculaire végétale. Elle a effectué sa thèse, soutenue en 1989, dans un laboratoire toulousain, puis un post-doctorat dans le laboratoire de recherches en sciences végétales. Recrutée comme chargée de recherches au CNRS en 1993, elle travaille ensuite pendant de nombreuses années sur les processus de lignification, dans ce même laboratoire. Elle y dirige une équipe à partir du début des années 2000, soutient son HDR en 2002 et devient directrice de recherches en 2008. Au début des années 2010, en pleine réussite et reconnaissance professionnelles mais désireuse de mener des recherches qui lui paraissent plus utiles socialement, elle décide d’effectuer un grand virage. Elle découvre l’existence du projet de grande muraille verte et de l’OHM Tessékéré et rejoint l’unité mixte internationale (UMI) du CNRS Environnement, Santé, Société. Elle se forme à de nouvelles disciplines, dont l’écologie, et constitue à l’UMI une équipe « Plantes », qui lui permet de garder des liens avec sa discipline initiale. Au même moment, elle devient chercheure associée au Stockholm Resilience Centre. Après avoir mené plusieurs petits projets soutenus par l’OHM Tessékéré, elle soumet à l’ANR un projet inter- et transdisciplinaire, sur la Grande Muraille Verte : Future Sahel est accepté en 2015 (voir future-sahel.blogspot.com) et est toujours en cours de valorisation. Elle est impliquée dans la coordination de COLLAB² et dans les groupes de travail sur les OHM et les réserves de biosphère.

Date de modification : 26 avril 2023 | Date de création : 19 avril 2020 | Rédaction : Isabelle Arpin